Abonnez-vous à la newsletter Les fondamentaux. Je m'abonne

Accueil > Enseignement moral et civique > Respecter autrui > Le racisme, c'est pas sport !

Résister au racisme (épisode 5/5)

L’équipe de big ball de Nikan s’engage dans la lutte contre le racisme. Mais les mots ne suffisent pas à faire changer les comportements. L’intervention du joueur n° 1, qui a dépassé ses préjugés initiaux, montre comment la diversité rend plus fort.

Voir les cinq épisodes de la série « Le racisme, c'est pas sport ! ».

En partenariat avec le site Éduquer contre le racisme et l'antisémitisme

Des fiches pour les élèves sont également disponibles sur le site Eduscol.

Partage

  • Intégrer la vidéo
Copier le code d'intégration :

Taille de la vidéo : x pixels

Lire la transcription

-Les agressions racistes pendant le match de sélection ont fait du bruit.
L'arbitre a suspendu le match.
La justice s'en est mêlée et a interdit le stade aux agresseurs.
Et nous, avec toute l'équipe des Chaussettes Vertes, on a réfléchi.
Toute l'équipe s'est mobilisée pour tourner un clip.
Le racisme, c'est pas sport !
Le respect d'abord.
Le racisme, mauvais score.
La fraternité, médaille d'or.
Le racisme, pas d'accord.
Le racisme, pas d'accord.
Ensemble, on est plus forts !
Et nous tous, tous les joueurs des Chaussettes Vertes, nous allons à la rencontre des gens pour faire reculer le racisme.
On a un succès fou.
Mais pour être honnête, il ne suffit pas de scander des slogans.
Il faut agir ensemble.
Souvent, je demande aux personnes de constituer des équipes pour faire une partie de big ball.
Et là, c'est la douche froide.
Les beaux discours et les meilleures intentions ne suffisent pas.
Heureusement, j'ai mon joker.
Numéro un est devenu notre meilleur ambassadeur.
Peut-être un peu grâce à moi.
On se connaît bien.
Il a dépassé ses préjugés.
Il a été choqué par la violence des supporters, pendant le match de la coupe.
Pour changer vraiment les choses, Numéro un a une bonne méthode.
Il laisse les équipes avec leurs préjugés aller à la catastrophe, puis il reprend les choses en main.
Tout le monde peut constater que ça marche mieux quand les équipes sont mixtes.
Normal : ensemble, on est plus forts.
Le racisme, c'est pas sport.
Le respect d'abord.
Le racisme, mauvais score.
La fraternité, médaille d'or.
Le racisme, pas d'accord.
Le racisme, pas d'accord.
Ensemble, on est plus fort !

Téléchargement

Vous êtes enseignant

Vous êtes parent