Abonnez-vous à la newsletter Les fondamentaux. Je m'abonne

Accueil > Français > Grammaire > Autres modes : prendre appui sur les régularités

Le conditionnel présent

Comment conjuguer au conditionnel présent ?

Partage

  • Intégrer la vidéo
Copier le code d'intégration :

Taille de la vidéo : x pixels

Lire la transcription

-Allez, les amis.

Ne faites pas cette tête.

Quand il cessera de pleuvoir, vous pourrez jouer.

-Très beau futur, Lili. Bravo.

Et maintenant, écoute bien.

S'il faisait beau, nos amis pourraient jouer tous les deux.

Jules ferait sans doute quelques bêtises.

Nous ririons bien.

-Oh, une nouvelle conjugaison.

Bizarre, ça me fait un peu penser au futur, mais en pas pareil.

Qu'est-ce que c'est, capitaine papi, euh, Kourou ?

-C'est le mode conditionnel.

Il exprime une action possible, mais pas certaine.

Le conditionnel présent évoque donc le futur, mais un futur qui risque de ne pas se réaliser.

-Ah, d'accord.

S'il y avait du soleil, Alice et Jules se promèneraient.

Ils s'amuseraient bien.

C'est peut-être ce qu'ils feraient, mais ce n'est pas certain.

De toute façon, c'est impossible, il pleut.

Ils se promèneraient, ils s'amuseraient... C'est du conditionnel.

-Eh oui !

Jules voudrait bien se dégourdir les pattes et Alice aimerait que le soleil revienne.

En attendant, nous pourrions les divertir.

Vous accepteriez ?

-Il y a beaucoup de "r" dans les verbes au conditionnel.

C'est vrai que ça ressemble au futur.

-Mais regardez un peu les terminaisons.

-Jules voudrait, Alice aimerait, nous pourrions, vous accepteriez.

Incroyable, les terminaisons sont les mêmes qu'à l'imparfait.

-C'est ça. Un verbe conjugué au conditionnel présent a la même base et le même "r" qu'un verbe au futur, et la terminaison correspondante aux personnes est la même qu'à l'imparfait.

-Si je conjugue le verbe "aimer" au conditionnel présent, ça donne... j'aimerais, tu aimerais, il aimerait, nous aimerions, vous aimeriez, ils aimeraient.

Et il faut bien regarder le pronom pour choisir la bonne terminaison.

-Oh, vous êtes devenus des champions de la conjugaison.

Mais est-ce que vous connaissez la différence entre "je partirai" et "je partirais" ?

-Il y a un verbe conjugué au futur, et l'autre, au conditionnel présent.

Si tu faisais des phrases, on pourrait plus facilement écrire leur terminaison.

-Je partirai de cette planète, quand j'en aurai envie.

-C'est du futur.

La terminaison est "rai".

-Et si je pouvais, je partirais tout de suite.

-Tu aimerais bien partir, mais tu ne peux pas.

C'est hypothétique.

-Je partirais, c'est du conditionnel, "rais".

-Pour savoir si c'est du conditionnel, on peut aussi remplacer je par nous.

Si nous pouvions, nous partirions tout de suite.

-Comme Jules et Alice !

Bon vent, les amis.

Téléchargement

Vous êtes enseignant

Vous êtes parent