Abonnez-vous à la newsletter Les fondamentaux. Je m'abonne

Accueil > Français > Grammaire > Les noms

Le féminin du nom (2/2)

Quel est le féminin des noms communs se terminant par "eur", "ien", "er" ?

Partage

  • Intégrer la vidéo
Copier le code d'intégration :

Taille de la vidéo : x pixels

Lire la transcription

-Vite, vite, dépêche-toi, Pauline !
Voilà la porte, ça va commencer.
-J'arrive, j'arrive.
Ouf ! Je n'ai rien raté ?
-Mais qu'est-ce qu'ils attendent pour ouvrir ?
-Oh là là, tous ces mots !
Ah mais oui, c'est ça.
On devait voir d'autres façons de changer le genre des noms.
Par exemple, Zéphyr, sais-tu écrire le féminin du mot "danseur" ?
-Bien sûr !
-Alors que pour "admirateur", "facteur" ou "inventeur", le féminin s'écrit...
C'est facile.
"Un danseur", "une danseuse", "un admirateur", "une admiratrice".
Et le féminin de "chien" ou de "magicien" s'écrit...
-Eh oui, bien sûr ! Notre artiste est en plus une véritable magicienne !
-Il y a aussi les mots qui se terminent en "er" ou en "ier", comme "boulanger", "boucher" ou "crémier".
-Un sorcier n'aurait pas pu faire mieux.
-"Sorcier" ou "sorcière" ?
-J'ai compris ! Pour former certains noms communs féminins, on ajoute et on change quelques lettres finales au nom commun masculin.
Voyons, et si on changeait le genre de tous les mots d'une phrase ?
"Un artiste peint sa voisine et son frère déguisés en sorcière et en facteur !"
-Elle devient : "Une artiste peint son voisin et sa sœur déguisés en sorcier et en factrice !" (Un chien aboie.)
-Elle est vraiment farceuse !
Et si on essaie en plus de mettre la même phrase au pluriel ?
-On voit ça la prochaine fois, parce que là, on ne s'entend plus !

Téléchargement

Vous êtes enseignant

Vous êtes parent