Abonnez-vous à la newsletter Les fondamentaux. Je m'abonne

Accueil > Français > Grammaire > Temps composés de l'indicatif : prendre appui sur les régularités

Un passé… composé

Comment reconnaître les temps composés ?

Partage

  • Intégrer la vidéo
Copier le code d'intégration :

Taille de la vidéo : x pixels

Lire la transcription

-Mais c'est Shputz, mon robot d'exploration !

Je l'ai oublié quand je suis parti de cette galaxie il y a bien des années.

-Tu as visité cette planète, toi ?

-Oh ! Évidement !

Je te rappelle que je travaillais comme astronaute quand mon expédition explora tout l'univers intersidéral.

Ca en fait des formes verbales.

Pour exprimer le passé, on peut employer différents temps : l'imparfait, le passé simple ou le passé composé.

Shputz est un robot très particulier.

Il est programmé pour reconnaître les temps composés.

L'imparfait et le passé simple sont des temps simples, mais le passé appelé "composé" est construit de deux éléments indissociables.

-Shputz a effrayé Jules !

Notre astronaute est caché derrière Alice.

-Il faut retrouver la télécommande qui contrôle Shputz !

Pour former le passé composé, il faut utiliser les auxiliaires être ou avoir.

Les auxiliaires sont des outils.

Comme la télécommande de Shputz !

-Tu as vu, papy Kuru ?

Shputz a accéléré, il a sauté et il s'est posé.

-Bah bah bah ! Capitaine Kuru !

Shputz est encore en forme pour un vieux robot !

-Oups !

Je crois qu'ils se sont écrasés.

Le deuxième élément du passé composé, comment on l'appelle ?

-Après l'auxiliaire, on trouve le verbe conjugué au participe passé. C'est lui qui donne son sens à la forme verbale.

Accélérer, sauter, atterrir ou s'écraser.

Avec l'auxiliaire avoir, le participe passé ne s'accorde jamais avec le sujet, mais avec l'auxiliaire être, le participe passé s'accorde avec le sujet.

-Ha ha ! Je crois que Jules a compris la leçon.

Téléchargement

Vous êtes enseignant

Vous êtes parent