Abonnez-vous à la newsletter Les fondamentaux. Je m'abonne

Accueil > Français > Lecture > Correspondance son/consonne

Utiliser le son [ɲ] et sa graphie

Comment utiliser le son [ɲ] pour écrire des mots ?

Partage

  • Intégrer la vidéo
Copier le code d'intégration :

Taille de la vidéo : x pixels

Lire la transcription

-Ah, le grand air de la campagne !

-Mais c'est madame Cygne !

J'adore son émission !

Elle résout tous les problèmes grâce à des mots dans lesquels on entend le son "GN".

-Le son "GN" ?

-Oui, Décibel, le son "GN", qui s'écrit avec les lettres G, N, comme dans "campagne" ou "cygne".

-Ah ! Ou comme dans "rossignol".

-Chut ! Chut !

Ça va commencer.

-Le pauvre rossignol !

Il a une extinction de voix, il ne peut plus chanter.

-Pas de panique.

Madame Cygne a toujours une solution.

-Vous êtes sûr, Sono ?

-Certain. D'ailleurs, elle va très certainement lui concocter sa fameuse potion du gnettegnongnet.

-De quoi ? Sa potion du gnagnagna ?

-Non ! Ah, la voilà qui part à la recherche des ingrédients.

Vous allez voir. Uniquement des mots dans lesquels on entend le son "GN".

-Vous aviez raison.

Elle cueille une vignette.

-Elle ramasse un champignon.

-Et voici un joli beignet.

-"Vignette", "champignon", beignet".

Je vous l'avais dit, que des ingrédients dans lesquels on entend le son "GN".

Mais que fait-elle ?

-Je crois que j'ai compris.

Elle ne prend que les syllabes des ingrédients dans lesquels on entend le son "GN".

Le "gnette" de "vignette", le "gnon" de "champignon" et le "gnet" de "beignet".

Incroyable !

-Une vraie potion magique !

Mais pourquoi ce drôle de nom, "la potion gnettegnongnet" ?

-Parce qu'il y a trois sons "GN".

Il y a le "gnette" de "vignette", le "gnon" de "champignon" et le "gnet" de "beignet". Tout simplement !

-Ah, je vois !

La potion gnettegnongnet !

-Gnettegnongnet !

-Incroyable, cette madame Cygne !

Téléchargement

Vous êtes enseignant

Vous êtes parent