Abonnez-vous à la newsletter Les fondamentaux. Je m'abonne

Accueil > Français > Lecture > Correspondance son/consonne

Utiliser le son [n] et sa graphie

Comment utiliser la graphie du son [n] pour écrire des mots ?

Partage

  • Intégrer la vidéo
Copier le code d'intégration :

Taille de la vidéo : x pixels

Lire la transcription

-Sapristi !

Un mal de mer général.

Faisons une escale avant d'arriver au palais de la reine Irène.

-Il semblerait que l'île Neu-Neu soit tout près.

-Oh, un désert !

Ce n'est pas comme ça que nos amis vont reprendre des forces.

Il nous faudrait un lac, des fruits, un bananier.

-Oh, ça alors !

Vous avez dit "bananier" et pouf, il est apparu !

Vous croyez que ça marche avec tout ?

Oranger ?

Gâteau ?

Ananas ?

-Oh !

C'est rigolo comme tout, ce jeu !

À moi !

Euh...

Raisin, vélo, navet, valise.

-Attendez !

Je commence à comprendre.

Ba-na-nier.

A-na-nas.

Na-vet.

Mais oui !

On est sur l'île Neu-Neu, l'île du son "n".

-Oh !

L'île a la forme de la lettre N.

C'est logique, puisque le son "n" s'écrit avec la lettre N.

Cette île est vraiment géniale !

-Oh !

J'ai une idée.

Neuf nains de jardin portant des lunettes.

Eh oui !

Il y a trois fois le son "n".

Un, au début du mot "neuf", un au début du mot "nains" et un au milieu du mot "lunettes".

-À moi !

Un énorme nuage noir menaçant !

-Oh !

-Oh !

-Décibel !

Non !

-Oh là là, je suis désolée.

Pas de panique.

Le colibri, filez vous abriter dans votre nid.

-Regardez !

Le I est venu s'accoler au N pour former le mot "nid".

-Eh oui !

Lorsqu'on combine la lettre N avec une voyelle, on forme une nouvelle syllabe : "n", "i", ça fait "ni".

"n", "u", ça fait "nu", comme dans "nuage".

Oh là là !

Mais ça ne va pas nous aider, ça.

En plus, le vent est déchaîné.

-La chenille et la souris vont finir par s'envoler elles aussi.

Il faut trouver quelque chose.

Vite !

Je sais.

Canapé !

Ouf !

Sauvées.

Oh, des tornades !

Décibel, faites quelque chose.

-J'ai une idée !

Canon à nuages !

-Oh !

-Ah !

-Merci, Décibel.

Vous allez mieux ?

Tous sur le navire !

Le palais n'est plus très loin.

Je crois bien qu'on est perdus.

Ma carte s'est envolée et on n'a pas de boussole.

-Mais qu'est-ce que c'est encore ?

-Une baleine.

Mais j'y pense !

Elle doit connaître la mer comme sa poche.

Elle va pouvoir les mener au palais.

-Regardez, le palais !

Quand on n'a pas de boussole, il faut toujours avoir une baleine.

Téléchargement

Vous êtes enseignant

Vous êtes parent