Abonnez-vous à la newsletter Les fondamentaux. Je m'abonne

Accueil > Français > Lecture > Correspondance son/semi-voyelle

Découvrir le son [ã] et ses graphies

Comment peut s'écrire le son [ã] (lampe, tente) que l'on perçoit dans les mots ?

Partage

  • Intégrer la vidéo
Copier le code d'intégration :

Taille de la vidéo : x pixels

Lire la transcription

-Hé, Projo, vous dormez ?
Moi, je n'y arrive pas.
J'ai besoin de ma petite histoire du soir.
Allez, s'il vous plaît !
C'est le palais du Rêvistan, le pays des "an" Je le reconnais, c'est le petit sultan du Rêvistan.
C'est vraiment le souverain du pays des "an".
Il en porte partout.
Regardez son turban avec un "an" à la fin.
Et sa plume de paon.
Bon, d'accord, j'ai compris, c'est lui, notre héros, mais il manque quelque chose à votre histoire : un méchant.
Oui... Je ne vois pas bien ce qu'il y a de méchant dans une lampe.
Un mauvais génie. Le voilà, le méchant !
Mais qu'est-ce qu'il va faire ?
Il a pris la place du sultan au palais !
Oh là là ! Le sultan va se perdre dans ce désert et il ne retrouvera jamais son palais.
Un éléphant.
C'est génial.
Il va ramener le sultan, et là, ça va barder !
La porte est fermée.
Il faut grimper sur les remparts.
C'est une tente, ça, pas un trampoline !
Il va falloir trouver autre chose.
Tiens, un marchand...
Qu'est-ce qu'il compte lui vendre ?
Un paillasson ?
Ça ne lui servirait à rien, il n'y a pas le son "an", mais le son "on" là-dedans.
C'est un tapis volant !
Exactement ce qu'il lui fallait.
Oh non ! Il s'est transformé en serpent géant !
Oui ! Il se sert des différentes façons d'écrire le son "an" pour attaquer le serpent.
"AN" de "turban", "AON" de "paon".
"AM" de "lampe".
"EM" de "rempart".
"EN" de "tente".
Alors là, bravo !
Et voilà ! Le méchant ne risque pas de ressortir de ce temple.
Tout est bien qui finit bien au Rêvistan.
C'était magnifique.
Je sens que je vais bien dormir.
Merci, Projo.

Téléchargement

Vous êtes enseignant

Vous êtes parent