Abonnez-vous à la newsletter Les fondamentaux. Je m'abonne

Accueil > Français > Lecture > Correspondance son/voyelle

Découvrir le son [a] et sa graphie

Comment s'écrit le son [a] que l'on perçoit dans les mots ?

Partage

  • Intégrer la vidéo
Copier le code d'intégration :

Taille de la vidéo : x pixels

Lire la transcription

-A, E, I, O, U.

Aaah... J'adore les sons des voyelles.

Et vous, vous avez envie de nous présenter un son, cher Projo ?

Allez-y, je vais deviner.

Un chapeau.

Une baguette.

Oh mais oui, tout ça appartient à...

un magicien !

Mais je vous demande un son, pas de la magie.

Ha ha ! Je sais ce qui va sortir de ce chapeau.

Un lapin, évidemment. Mais oui ! Chapeau.

Baguette. Magicien. Lapin.

Aaah ! On entend le son A dans tous ces mots. C'est ça ?

Et c'est tout ce que votre magicien peut faire ?

Mais ! Il m'a transformé en navet !

Très drôle. D'accord.

On repère le son A au début de navet.

Mais... je suis ridicule, maintenant.

Faites quelque chose !

Ah ?

Un cadeau ? Merci.

Ah, d'accord. C'est pour le son A au début de cadeau, de radis et encore de pastèque.

Ah oui ! On peut couper les mots, les décomposer en syllabes.

Ca-deau, ra-dis, pas-tèque.

Ils ont tous deux syllabes orales dont une en A. C'est amusant !

Mais qu'est-ce que c'est que cet objet farfelu ?

On dirait qu'il combine les syllabes.

Le "ca" du cadeau, avec le "ra" du radis, et le "pas" de pastèque.

"Ca-ra-pas".

Je sais !

Ça fait carapace !

Extraordinaire ! Il a créé un nouveau mot ! Alors là, bravo !

Ah mais oui ! Ce son A, sa graphie, c'est bien sûr la lettre a.

Regardez-moi ces voyelles. Elles se combinent avec des consonnes.

L et A, "la".

B et A, "ba".

La syllabe change !

Incroyable !

Eh, mais pourquoi ils me regardent comme ça, les animaux ?

Oh ! Je suis un navet !

Euh... Mon ami, c'était génial, la magie du cinéma, tout ça, mais je suis un navet, là !

Vous n'allez pas me laisser comme ça !

Téléchargement

Vous êtes enseignant

Vous êtes parent