Abonnez-vous à la newsletter Les fondamentaux. Je m'abonne

Accueil > Français > Orthographe > Savoir apprendre

Savoir apprendre, l’analogie

Pourquoi est-ce utile de savoir identifier des situations d'apprentissage ressemblantes ?

Partage

  • Intégrer la vidéo
Copier le code d'intégration :

Taille de la vidéo : x pixels

Lire la transcription

-Pik est en vacances. Il veut écrire une carte postale à son ami Buk.

Il veut lui dire que Pak est en vacances avec lui et que ses parents les ont emmenés faire du bateau.

Mais Pik a un problème.

Il hésite sur les différentes façons d'écrire "et" - "est".

Alors, Pik a une idée.

Il tente de repérer dans un livre quand il faut écrire "et" avec deux lettres et quand il faut écrire "est" avec trois lettres.

Que se passe-t-il alors dans le cerveau de Pik quand il veut écrire sa phrase ?

Comment son cerveau a-t-il choisi la bonne orthographe ?

Pour le savoir, il compare ce qu'il veut écrire avec ce qu'il a déjà vu, et, par analogie, son cerveau va choisir tout seul la bonne solution.

Pik le vérifie en remplaçant dans sa phrase le "et" - "est" par "était" ou "sera".

Il va faire la même chose pour le reste de sa carte.

Dans ce cas, Pik ne peut remplacer "et" par "était" ou "sera".

Désormais, Pik sait quand il faut écrire le mot "et" - "est" avec deux lettres ou avec trois lettres.

C'est en apprenant par analogie que Pik et Pak, comme nous, apprennent de plus en plus de choses.

Par exemple, tout petits, ils savaient que le mot "maman" désignait leur mère.

En grandissant, ils ont pu faire des analogies.

Ils ont utilisé des connaissances anciennes pour en construire de nouvelles.

Quand tu compares, tu vois les différences et les ressemblances.

Elles peuvent t'aider à comprendre.

Quand tu fais ça, tu es déjà en train d'apprendre sans le savoir.

Téléchargement

Vous êtes enseignant

Vous êtes parent