Abonnez-vous à la newsletter Les fondamentaux. Je m'abonne

Accueil > Français > Vocabulaire > Dis moi dix mots

Faribole

Que signifie ce mot ? Quelle est son histoire ? Quand et comment est-il employé ?

Partage

  • Intégrer la vidéo
Copier le code d'intégration :

Taille de la vidéo : x pixels

Lire la transcription

-Qu'est-ce que c'est que ces fariboles ?
Cette phrase, entre l'interrogation et l'exclamation, peut s'entendre avec des variantes.
Qu'est-ce que c'est que ces billevesées, ces balivernes, ces calembredaines ?
Quelques façons aimables de dire qu'on ne croit pas ce qu'on vous dit, qu'on ne va pas accepter des histoires aussi invraisemblables.
Est-on vraiment furieux du procédé ?
On prend tout ça de haut en utilisant ces mots rares avec une désinvolture qui nous place au-dessus de cette basse querelle.
De plus, on met le rire de son côté.
La faribole donne une impression ancienne mais amusante, comme une bulle qui éclate quand on la prononce.
Le mot est-il si ancien que cela ?
Oui. Il est fréquent au 16e siècle.
Il a été formé au Moyen Age à partir de "faillir", au sens de "tromper", et de "bourde", qui à l'époque ne signifie pas "gaffe", mais plutôt "mensonge" ou "vantardise".
Les deux mots se renforcent l'un l'autre.
Mais la faribole semble tomber dans les oubliettes de la langue.
Elle sort d'usage pendant 3 siècles.
Mais elle n'est pas morte, elle hiberne.
Elle se réveille dans l'après-guerre et elle renaît dans les années 50 comme un mot à la mode, d'autant plus dans le vent qu'elle sonne de façon saugrenue.

Téléchargement

Vous êtes enseignant

Vous êtes parent