Abonnez-vous à la newsletter Les fondamentaux. Je m'abonne

Les centimes d'euro (entiers) (2/3)

Comment utiliser les centimes d'euro ?

Partage

  • Intégrer la vidéo
Copier le code d'intégration :

Taille de la vidéo : x pixels

Lire la transcription

-Ce jour-là, la reine Rose et le roi Olive découvrent leur ami, le lutin des bois, prisonnier d'une toile d'araignée.

Le petit lutin ne peut rien faire contre la grosse araignée, mais le roi Olive, si, avec sa flûte magique.

(Air de flûte.) Quel sauvetage royal !

En remerciement, le lutin leur offre une clé spéciale : celle de la grotte au trésor.

Et là, ils découvrent un monceau de pièces de monnaie en centimes.

Il y en a de toutes les valeurs, de un centime à cinquante centimes.

Quel trésor !

Le roi Olive et la reine Rose décident de se partager équitablement cette fortune.

Pour cela, ils divisent le trésor en deux tas de pièces de même taille.

Voilà qui paraît équitable.

"Pas tout à fait, fait remarquer la reine Rose, j'ai surtout des petites pièces de un centime, alors que toi, tu as beaucoup plus de pièces de cinquante centimes."

-"C'est vrai", reconnaît le roi Olive, embêté.

Ces pièces de monnaie n'ont pas la même valeur.

Ce n'est pas juste.

Avec ce partage, le roi Olive est plus riche que la reine Rose.

"Pour partager équitablement ce trésor, il faut d'abord savoir quelle somme il contient", fait remarquer le roi Olive.

La reine Rose est d'accord, mais c'est difficile d'additionner autant de pièces sans risquer de se tromper.

La reine Rose propose alors de faire des tas de pièces de même valeur pour compter plus facilement.

"Mais oui", dit le roi Olive.

Nous savons que cent pièces de un centime valent un euro ou qu'il faut dix pièces de dix centimes pour faire un euro.

Ils font ainsi des tas de chaque pièce de monnaie, chaque tas totalisant un euro.

Et voilà. Ils n'ont plus qu'à compter le nombre de tas.

Un, deux, trois... Pour ne pas se tromper, ils regroupent les tas par paquets de dix.

En fin de compte, ils obtiennent exactement soixante tas, soit soixante euros.

Ils divisent la somme par deux pour connaître la part de chacun.

"La moitié de soixante, c'est trente", dit le jeune roi.

Ils n'ont plus qu'à se répartir les pièces pour que chacun ait bien trente euros.

Mais tout cela est bien encombrant.

Ils n'ont pas d'assez grandes bourses pour y transporter leur trésor, alors ils apportent leurs pièces de monnaie à Max le banquier.

Celui-ci leur donne en échange la même somme, mais avec des billets de banque.

Pour la même valeur, c'est beaucoup plus pratique à transporter.

Mais que vont-ils faire de tout cet argent ?

Pour trente euros, la reine Rose achète une flûte magique, qu'elle offre au lutin des bois.

Ainsi, leur ami peut échapper tout seul aux grosses araignées.

Quant au roi Olive, il achète également une flûte magique qu'il offre à la reine Rose, car il a bien vu que celle-ci rêve d'en avoir une.

Quel ami royal !

Téléchargement

Vous êtes enseignant

Vous êtes parent