Abonnez-vous à la newsletter Les fondamentaux. Je m'abonne

Payer une même somme de manières différentes

Peut-on payer une même somme de plusieurs façons ?

Partage

  • Intégrer la vidéo
Copier le code d'intégration :

Taille de la vidéo : x pixels

Lire la transcription

-Dans un pays fort lointain, les dragons de la reine Rose et du roi Olive ont eu une portée de bébés dragons.

Et un bébé dragon, c'est bien pratique pour allumer son feu en hiver.

Aussi, tous les lutins des environs veulent en adopter un, mais pour qu'un bébé dragon se sente bien, il lui faut une brosse à écailles, du lait de dragonne, une balle pour jouer et de grosses bottes de piments rouges.

Le roi Olive fait alors le total de toutes ces fournitures.

Une brosse à écailles à cent euros, quatre bidons de lait à trois euros quarante-huit l'unité, soit treize euros quatre-vingt-douze, une balle pour jouer à un euro quatre-vingt-neuf et deux bottes de piments rouges à quatre euros trente et un l'unité, soit huit euros soixante-deux.

Cela fait au total cent vingt-quatre euros quarante-trois, ce qui n'est pas cher pour avoir un dragon.

Et les lutins se pressent pour être les premiers servis.

Le porte-monnaie du premier lutin contient trois billets de cinquante euros, deux billets de dix euros, un billet de cinq euros, deux pièces de deux euros, une pièce de cinquante centimes, trois pièces de vingt centimes et deux pièces de deux centimes.

Il ne peut pas faire l'appoint, mais il peut donner cent vingt-quatre euros.

Deux fois cinquante, cent, plus deux fois dix, vingt.

Ça fait cent vingt, auxquels on ajoute deux fois deux, quatre, cent vingt-quatre. Il doit encore donner quarante-trois centimes.

Il a deux pièces de vingt centimes et deux pièces de deux centimes.

Cela fait quarante-quatre centimes.

Aussitôt, le roi Olive trouve qu'il doit rendre une pièce de un centime.

Le porte-monnaie du second lutin contient, lui, deux billets de cinquante euros, deux billets de vingt euros, trois pièces de un euro, trois pièces de cinquante centimes, une pièce de dix centimes.

Lui aussi peut donner cent vingt-quatre euros.

Deux fois cinquante euros, cent, plus vingt euros, cent vingt, plus trois, cent vingt-trois, auxquels on ajoute deux fois cinquante centimes, un euro.

Le tout égale cent vingt-quatre euros.

Pour les centimes, le lutin ne dispose pas exactement de quarante-trois centimes, mais d'une pièce de cinquante centimes.

Il paie cent vingt-quatre euros cinquante, car cent vingt-quatre plus 0,50, ça fait cent vingt-quatre virgule cinquante, et le roi Olive calcule la différence.

Cent vingt-quatre virgule cinquante moins cent vingt-quatre virgule quarante-trois, soit 0,07.

Il rend alors une pièce de cinq centimes et une pièce de deux centimes.

Le troisième lutin, lui, a deux fois cinquante euros, cent, deux fois dix euros, cent vingt, et cinq euros, cent vingt-cinq euros.

C'est assez pour payer cent vingt-quatre euros quarante-trois, car cent vingt-cinq est plus grand que cent vingt-quatre virgule quarante-trois.

Le roi Olive doit faire la différence entre cent vingt-cinq et cent vingt-quatre virgule quarante-trois pour trouver ce qu'il doit lui rendre.

Il trouve 0,57 euros.

Il lui rend donc une pièce de cinquante centimes, une pièce de cinq centimes et une pièce de deux centimes.

Tous les dragons adoptés, Olive et Rose, certains que les lutins auront bien chaud cet hiver, s'envolent alors vers les plages du sud, où il fait bien plus chaud.

Téléchargement

Vous êtes enseignant

Vous êtes parent